Accueil‎ > ‎

Esprit entrepreneurial en Iparralde

Sensibilisation à la création d’entreprise en Pays Basque : Territoire, initiatives et solidarité 

Les débats en ligne 

Iparraldean enpresa sortzeko moduetaz sendikortu
Herrialdea, abiaburuak eta elkartasuna

Mintzaldiak Linean


Les vidéos des journées à la sensibilisation à la création d'entreprise sont en ligne sur la chaine Youtube d'Eusko Ikaskuntza.
Voici les liens:


Préambule / Aintzin solasa

Aujourd’hui, la crise installée durablement dans nos sociétés nous oblige ou plutôt nous offre l'opportunité d’envisager une nouvelle dynamique entrepreneuriale. Nous sommes un certain nombre de partenaires convaincus de l’importance de sensibiliser le grand public et les jeunes à l’intérêt de la création d’activités en Pays Basque, en rapport avec un projet de territoire, avec les grands défis écologiques actuels et avec les valeurs de l’économie sociale et solidaire (cf infra, le 2ème objectif).

Ce projet porté à l'initiative de HEMEN et EUSKO IKASKUNTZA est ouvert à tous les partenaires intéressés. 

Depuis plus de trente ans maintenant, différentes initiatives ont été prises :
  • Création d’un organisme financier (Herrikoa), 
  • Creátion d’un organisme de formation (Atelier Lan Berri), 
  • Organisation de « Réussir en Pays Basque » en partenariat avec une quarantaine d’organismes économiques et de formation, 
  • Stages pour jeunes (« Apprendre à entreprendre »), 
  • Actions dans le domaine transfrontalier (bourse de l’emploi Euskal Herri Lan), 
  • Développement de l’épargne solidaire de proximité (CLEFE, CLEJ), 
  • Développement d’un réseau d’entrepreneurs locaux (Lantegiak) insistant sur la mise sur la complémentarité littoral-intérieur, 
  • Participation aux travaux du Conseil de Développement, 
  • Organisation chaque année de visites d’entreprises ou d’organismes en Hegoalde… 

Ce projet s’inscrit dans l’esprit de Mondragon (complexe coopératif mondialement connu), afin de sensibiliser aux moyens de développer et diversifier l’économie locale, notamment en valorisant les réalisations exemplaires d’ici et d’ailleurs, en encourageant les relations partenariales naturelles, transfrontalières et de proximité, à l’exemple des clusters, en développant l’esprit coopératif, en renforçant la notion d’appartenance à un Pays comme le fait le Conseil de Développement du Pays Basque.


La construction de nouveaux « pactes sociaux » fondés sur le «vouloir vivre ensemble » sur les territoires nous semble en effet nécessaire. Ces pactes doivent prendre comme un de leurs axes forts le développement d’une volonté partagée de construire ensemble au quotidien le territoire où l’on prétend vivre ensemble. Cela passe notamment par une mise en cohérence de ce que l’on produit, de ce que l’on consomme et de la façon dont on s’organise sur le territoire.

Dès lors, on peut parler de « projet de territoire » qui intégrerait les caractéristiques socioéconomiques, écologiques, culturelles et linguistiques du Pays Basque.


Nos objectifs / Gure helburuak

Faire en sorte que le grand public et les jeunes en particulier prennent connaissance du territoire Pays Basque sous tous ses aspects de façon à les éclairer sur les potentialités de l’économie locale et les inciter à en devenir des acteurs dynamiques et solidaires. Et que cela se fasse dans un esprit de cohésion sociale, de mise en réseau au service de l’innovation, de complémentarité entre littoral et intérieur, de réponses appropriées aux grands défis écologiques actuels.

Nous souhaitons aussi mieux faire connaître les valeurs et les réalisations de l’Economie Sociale et Solidaire parmi la population locale, parmi les jeunes et parmi les élus, car nous avons la conviction que c’est l’une des voies du changement profond de mode de production, de répartition et de consommation qu’il nous faut effectuer désormais. (cf P.S.) 

Il s’agit enfin de favoriser la création d’activités pourvoyeuses d’emplois de qualité et durables (c’est à dire prenant en compte les exigences économiques, sociales, écologiques et culturelles). On peut penser que les entreprises fondées par des hommes ou des femmes attachés à leur territoire créeront plus de valeurs pérennes et partagées que la filiale d’une multinationale dont la stratégie ne prend pas en compte ces intérêts locaux. 

Plus largement, nous avons pour objectif de contribuer à une réorientation de l’économie locale dans un sens : 
  • qui réponde mieux aux besoins locaux
  • qui répartisse mieux les activités sur tout le territoire
  • qui favorise le recyclage et la réparation, créateurs d’emploi tout en limitant la consommation des ressources, 
  • qui permette une plus grande autonomie sur le plan alimentaire et énergétique (énergie hydro-électrique, éolienne, solaire, bois- énergie…), en prévision d’un pétrole de plus en plus rare et de plus en plus cher : il s’agit de supprimer beaucoup de transports nuisibles à bien des égards et de retrouver partout où c’est possible et plus rationnel, une capacité à produire, échanger et consommer localement . 

L’économie sociale et solidaire regroupe 
  • les associations, 
  • les mutuelles 
  • les fondations 
  • les coopératives (SCOP, CAE, SCIC, CUMA … ) 

Pour plus de détails, voir le site de la Chambre Nationale de l’Economie Sociale et Solidaire.

Les cibles / Jo-mugan ditugunak


  • Ce projet, en complémentarité et en étroite collaboration avec les travaux du Conseil de développement, privilégie les jeunes, en particulier ceux qui sont en formation professionnelle, ceux qui aborderont le marché du travail à courte échéance et qui sont susceptibles de mettre rapidement en pratique les idées que le projet pourrait leur inspirer.
  • Il s'adresse également aux salariés et aux demandeurs d'emplois intéressés par la création d'entreprises. Finalement, il a pour ambition de sensibiliser aussi le grand public, et en particulier les parents, à l'esprit de création d'entreprises et d'activités dans une perspective de développement de l'économie sociale et solidaire en Iparralde. 


Nous nous adressons à des jeunes scolarisés qui aborderont le marché de l’emploi au maximum dans les deux ans qui suivent l’expérience :

  • Jeunes en formation professionnelle : Bac Pro, BEP, CAP … 
  • Etudiants en STS et IUT 
  • Etudiants en universités et écoles. 

Nous ciblons également les demandeurs d’emploi qui pourraient être intéressés par la création d’entreprise et les travailleurs intéressés par la reprise éventuelle de leur entreprise.

Nous nous adressons également au  grand public que nous voulons sensibiliser à l’importance de la création d’activités et d’entreprise répondant aux 3 mots clés : territoire, innovation et solidarité (notamment au travers de l’économie sociale et solidaire).





Présentation générale du projet / Egitasmoaren aurkezpen orokorra


La sensibilisation d’une population passe par la sensibilisation de tous les partenaires disposés à collaborer de manière collective, pédagogique et pratique à cette démarche. 

Actions à mener :

  • Constituer un comité issu du collectif, impulsant, coordonnant et médiatisant le projet avec le concours des partenaires et d’intervenants extérieurs, au niveau des collectivités locales, scolaires, universitaires, des organisations professionnelles, des associations et des médias. 
  • Associer les médias afin de communiquer massivement et régulièrement en leur montrant notamment les retombées économiques directes pour eux- mêmes dans un pays dynamique mû par sa volonté d’exister et d’entreprendre pleinement. 
  • La communication sur le projet en direction des jeunes se fera en utilisant des médias et méthodes adaptés aux jeunes générations. 


Les partenaires / Partzuer izan ditaizkenak


Les partenaires que nous pourrions associer au projet sont : 
  • les associations de développement local,
  • les organismes socio-économiques et culturels, 
  • le Conseil Général 64, 
  • le Conseil Régional d’Aquitaine, 
  • les chambres consulaires, 
  • les centres de formation, 
  • les organismes de financement… 



Le Programme en 3 journées / Egitasmoa


Un stage de 3 journées ciblant prioritairement les jeunes en formation sur le thème « Créer des activités en Pays Basque »


Samedi 28 septembre à Ainhice Mongelos :


Le matin :

  • Présentation de données économiques et sociales sur le Pays Basque nord et sud ; projection de documents visuels et de données chiffrées complémentaires, de même que des petits films réalisés avec des témoignages de jeunes ; témoignage concret sur le projet de territoire. 
Déjeuner offert aux participants

L’après-midi :

Table ronde avec 
  • les structures d’accompagnement technique et financier à la création d’entreprise : Chambres Consulaires, TECGECOOP, Atelier Lan Berri, Andere Nahia, 
  • les centres d’appui, URSCOOP, HERRIKOA, CLEFE, CLEJ, ADIE,
  • Conseil Général, 
  • Conseil Régional,
  • Crédit Coopératif…). 

Il s’agira de mettre en évidence ce que chacune de ces structures apporte d’original et de complémentaire par rapport aux autres.
Ces organismes pourront également tenir un stand. Puis, les auditeurs pourront rencontrer par petits groupes les acteurs ayant participé à la table ronde. 


Samedi 12 octobre à Bidart à l'ESTIA


Le Matin : 

Production collective d’idées autour de la création d’activités ; métiers traditionnels, métiers nouveaux ….Buts de la journée :

  • faire parler les jeunes de ce qu’ils attendent 
  • donner des informations utiles à ceux et celles qui savent ce qu’ils veulent faire 
  • donner envie d’entreprendre à ceux et celles qui ont une attitude d’attente 

Les témoignages seront choisis parmi les personnes ayant une expérience personnelle de la création d’entreprise et possédant une bonne capacité de communication. Elles exposeront les difficultés rencontrées et ce qui leur a permis de réussir. 
Avec le jeune créateur Iban Lizarralde, seront sollicitées d’autres personnes ayant réussi : 
  • Un intervenant des hauts de Ste Croix, 
  • une femme créatrice du réseau d’Andere Nahia, 
  • une femme du réseau ESTIA, 
  • un responsable de coopérative agro-alimentaire… 

Déjeuner offert aux participants

L'Après-midi : 

Ateliers de réflexion et de créativité

  • Ateliers de réflexion et de créativité autour des témoins, puis à une mise en commun de la production de ces ateliers. 
  • Pour les secteurs émergents, nous pensons notamment au bois de chauffage, aux énergies renouvelables, à l’éco-construction, aux services à la personne… 

Les animateurs utiliseront les compétences de personnes qualifiées en matière de dynamique de groupes, de brain storming et autres techniques qui permettent de faire surgir des idées nouvelles…



Samedi 26 octobre à St Pée sur Nivelle (Xabatenea-Gantxiki) :


Le matin
  • Présentation des démarches collectives dans lesquelles peut s'inscrire la création d'activité. 
Déjeuner offert aux participants

L’après-midi

  • Les opportunités transfrontalières.
  • Réflexion sur les modes de gouvernance et de management.

Comments